Surface
Olivier Norek

michel lafon
thriller
avril 2019
430 p.  19,95 €
ebook avec DRM 12,99 €
 
 
 
 Les internautes l'ont lu
coup de coeur

Surprenant, doué, « Surface » d’Olivier Norek est un voyage littéraire hors pair. Une fois en main, impossible de lâcher ce bijou tant son pouvoir est irrésistible. L’auteur écrit d’une main de maître. Habile, précise, aérienne, la trame enrobe la souplesse des lignes et le poignant de l’histoire. Ce liant mature est une ouverture impressionnante pour une lecture de renom. L’idiosyncrasie policière lève son rideau en manichéenne envolée. Le lecteur (trice) plonge dans la première partie et s’octroie une amitié franche avec Noémie policière et capitaine qui va voir sa vie basculer en 30 secondes irrévocablement. L’empathie pour Noémie est une étoile filante. La force de ce récit enclenche entre les protagonistes une solidarité qui sera au début sans failles .Il y a toujours un rouage qui se risque dans les valeurs humaines. Adriel, policier et compagnon de Noémie est le premier point noir. Plus que cela, ce dernier est l’emblème de ce que l’on ne veut pas voir en l’autre. Vivre maintenant avec Noémie, parabole d’une blessée de guerre est au-dessus de ses forces. Lâcheté, peur, trahison, ce dernier est le symbole d’un recul déloyal, d’une bravoure qui ne peut advenir. Cette partie de « Surface », l’entre deux eaux est émouvante et sociologique. Noémie doit partir. Quitter ses collègues et se reconstruire dans une région verdoyante et apaisante. Son travail sera au vert de ses émois. C’est un leurre ! Cette deuxième partie est un tourbillon. Une enquête des plus prenantes et risquées pour Noémie qui va abattre les cartes, les unes après les autres dans ce village où les non-dits sont des secrets lourds, synonymes de disparitions inquiétantes d’enfants. Ce roman psychologique, thriller, est une plongée en eaux troubles, dont la volupté et la rédemption triompheront dans l’ultime point final. Ce roman policier, solaire, chaleureux est bordé de tendresse.  Cette magnétique et captivante« Surface » est en lice pour Le Prix Relay des Voyageurs Lecteurs 2019.

partagez cette critique
partage par email