Les mémoires d'un chat
Hiro Arikawa

Actes Sud Editions
romans, nouvelles
juin 2017
336 p.  22 €
ebook avec DRM 14,99 €
 
 
 

j e u - c o n c o u r s

je joue !

 Les internautes l'ont lu
coup de coeur

Une belle histoire.

Il y a quelques temps que ce gentil matou me faisait de l’œil sur la couverture de ce livre.

J’ai fini par craquer, persuadée qu’avec une bouille pareille, il me ferait passer un bon moment. Bien m’en a pris, car j’ai adoré cette lecture, dévorée en compagnie de mon « félin d’amour » à moi.

Tout n’a pas toujours été rose dans la vie de Nana, oh, il ne se plaignait pas, habitué à sa vie de chat errant, il en appréciait la liberté, Jusqu’au jour où il a été renversé par une voiture et blessé à la patte, ce qui lui a permis de rencontrer l’humain de sa vie en la personne de Satoru, gentil garçon, dingue de chats.
Une cohabitation intelligente et harmonieuse s’installe, chacun respectueux de l’autre.
Lorsque Satoru se trouve dans l’obligation de se séparer de Nana, il cherche la meilleure solution pour son compagnon, envoyant des mails à ses meilleurs amis, il prend la route pour présenter le matou à ses futurs « parents ».

D’une ville à l’autre, d’une rencontre à l’autre… Ce livre offre une belle galerie de portraits. Les retrouvailles entre Satoru et ses amis sont l’occasion de découvrir ce passé qui les lie. La découverte et le sauvetage d’un chat, le décès des parents de Satoru, les amours de jeunesse, l’amitié…

L’auteur prend le parti de changer de narrateur au fil des chapitres et lorsque Nana prend la parole, j’ai souri souvent devant sa lucidité teintée d’impertinence en me demandant :
Et si mon chat pouvait parler !!! ???

Sous des dehors légers, « Les mémoires d’un chat » est un profond et superbe roman sur l’amitié, la richesse des relations humaines, l’évolution des individus au fil de la vie ainsi que celle des rapports entre les êtres humains et nos amis les animaux.

partagez cette critique
partage par email