Quelle n'est pas ma joie
Jean-Christan Grondhal

Gallimard
du monde entier
février 2018
160 p.  15 €
ebook avec DRM 10,99 €
 
 
 

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil

 Les internautes l'ont lu

Née à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Ellinor a vécu une enfance solitaire avec sa mère dans le quartier populaire de Vesterbro à Copenhague.

Très jeune, elle a connu celui qui allait devenir son mari Henning. Celui-ci avait une personnalité plus forte qu’elle et la jeune femme s’est laissée diriger. Leurs meilleurs amis étaient Georg et Anna avec qui ils passaient toutes leurs vacances et beaucoup de leur temps libre.

Après la naissance des jumeaux de Georg et Anna, Ellinor a ressenti une très forte douleur et jalousie, elle-même ne pouvant plus avoir d’enfant suite à l’avortement auquel Henning l’avait contrainte avant leur mariage.

Alors que les deux couples passent leurs vacances dans les Dolomites, Henning et Anna sont emportés par une avalanche. Georg va alors révéler à Ellinor qu’ils étaient amants.

Effondrée, cette dernière va toutefois aider Georg à s’occuper au quotidien des jumeaux encore petits. Au fur et à mesure, elle va faire partie de leur vie et finira par épouser Georg.

Agée maintenant de 70 ans et veuve depuis peu, Ellinor écrit à Anna pour lui raconter ce que fut sa vie sans rien cacher de ses sentiments, ressentiments, déceptions mais aussi comment elle a fini par occuper la place qui était celle d’Anna autrefois.

» Qu’elle n’est pas ma joie » est un roman de réflexion sur la vie, le deuil, les circonstances qui font qu’à un moment la trajectoire se dévie. Ce n’est pas joyeux mais pas triste non plus. C’est un roman qui est empreint d’une grande sensibilité.

partagez cette critique
partage par email