Ceux que je suis
Olivier Dorchamps

Finitude
août 2019
254 p.  18,50 €
ebook avec DRM 12,99 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Retour aux sources

« Combien de fois me demande-t-on, très gentiment, si Mansouri c’est un nom italien ? Et quand je réponds Non, marocain, on me lance à chaque fois Aaaah, je me disais bien que vous n’étiez pas français. Si, je suis français. Je suis né ici. Je n’ai jamais vécu ailleurs. »

Marwan, professeur d’histoire-géo n’est pas à proprement parler fatigué d’expliquer son prénom et son nom mais, il veut bien l’admettre, il n’a jamais eu d’attachement pour le Maroc, pays de ses parents. Sa vie, même imparfaite et insatisfaisante en banlieue parisienne lui convient. Sa rupture d’avec sa petite amie de longue date, Capucine, ne l’agace pas outre-mesure. Il ne s’entend pas très bien avec son grand frère et, si l’on excepte son amitié avec Kabic, chez qui il trouvait refuge pour faire ses devoirs lorsqu’il était gamin, Marwan serait presque inintéressant. Pas antipathique, non, juste…quelqu’un que l’on aurait envie de secouer pour qu’il reprenne sa vie en mains !

La mort de son père, qui, toute sa vie se sera démené pour faire tourner son garage de Clichy, va le réveiller… Car c’est à Casablanca qu’il souhaite être enterré, à la grande stupéfaction de ses fils ; et c’est Marwan qui a été désigné pour accompagner le corps.

Ce voyage, qu’il accomplira avec le vieux Kabic, va permettre au jeune homme de mieux comprendre son père, d’ouvrir les yeux sur cet exil que ses parents avaient choisi pour d’autres raisons que celles qu’il pensait connaître.

Un retour aux origines riche en émotions, en découvertes, en amusements aussi. Ici une 2cv jaune canari. Là un amour de jeunesse retrouvé pour Kabic. Et une famille qui se reconstruit dans les paroles recueillies par Marwan. Comprendre l’engagement, le sens de la responsabilité « pour protéger les plus vulnérables », admettre qu’aimer, c’est aussi sacrifier, autant d’enseignements qui feront grandir le jeune homme.

Ce premier roman d’une belle justesse est un enchantement, tendre, émouvant et joyeux.

partagez cette critique
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil