J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi
Yoan Smadja

Belfond
avril 2019
284 p.  17 €
ebook avec DRM 11,99 €
 
 
 

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil

 Les internautes l'ont lu
coup de coeur

Coup de coeur

Lorsque Sacha part en reportage en Afrique du Sud, elle ne se doute pas qu’elle va vivre une suite d’évènements qui va bouleverser sa vie.
Un banal accrochage avec un camion, quelques photos prises pour constater les dégâts, des menaces avec armes de la part du conducteur vont amener la jeune femme à s’intéresser au contenu des mystérieuses caisses transportées par le véhicule.
Cette enquête l’emmène au Rwanda rongé par la haine, en guerre civile depuis des années avec l’extermination systématiques des Tutsis.

Le roman de Yoan Smadja n’est pas un énième texte sur le génocide Tutsis, c’est beaucoup plus.
En basant son histoire sur le destin de deux femmes Sacha et Rose une jeune Tutsis, l’auteure réussit à donner à ce livre une dimension émotionnelle intense, sans jamais tomber dans le pathos.

A travers les lettres que Rose adresse à son mari, trop souvent absent pour son métier, nous découvrons sa vie à l’ambassade de France où sa famille travaille depuis quelques dizaines d’années. Elle lui parle de son fils, jusqu’à la peur, la violence, la mort, le génocide.

Yoan Smadja dresse le portrait de deux femmes exceptionnelles, volontaires et courageuses.
J’ai particulièrement aimé Sacha, journaliste française confrontée à la pire horreur que son métier lui ait fait côtoyer.

Ce livre est magnifique, dur souvent mais il prouve que malgré la barbarie dont l’homme est parfois capable, il peut en ressortir une lumière éblouissante et salvatrice.

partagez cette critique
partage par email