Ricardo Guiraodes
Sillage
mai 2007
275 p.  16,50 €
 
 
 
Branimir Scepanovic
Tusitala Editions
janvier 2019
128 p.  14 €
 
 
 

L’Atelier (Paris)

©Ill.Brigitte Lannaud Levy

Cela fait vingt-six ans que la librairie L’Atelier rayonne sur le Haut Belleville autrement nommé quartier Jourdain, dans le vingtième arrondissement de Paris. Ce sont en fait trois enseignes qui se sont déployées dans cette petite rue ombragée: l’Atelier consacré à la littérature et aux sciences humaines, l’Atelier d’en face, à la BD et la jeunesse et enfin l’Atelier d’à côté où vous trouverez les ouvrages dédiés aux beaux-arts, aux voyages et aux livres illustrés. C’est en 2003 que  George-Marc Habib a repris l’enseigne et deux mois après que Natasha de la  Simone en est devenue la responsable. Lectures, petits concerts,  projections… l’Atelier fait preuve de beaucoup de créativité pour organiser des rencontres avec les lecteurs. C’est l’illustration parfaite de la librairie de quartier qui construit des liens avec les habitants dans un esprit totalement  « village » en plein cœur de Paris. C’est Natasha qui nous reçoit aujourd’hui pour partager ses derniers coups de cœur littéraires.

Quel roman nous conseillez-vous de lire ?
«  Traversée » de Francis Tabouret (P.O.L). Convoyeur d’animaux à travers le monde, ce vétérinaire en charge principalement de chevaux, se retrouve sur un cargo à veiller aussi sur des moutons, des vaches, des taureaux, lors d’une traversée de l’Atlantique vers les Antilles.   Un ton et une distance unique pour un voyage singulier en porte-container. Un récit à la fois simple, sensible et porteur d’une belle esthétique littéraire.

Et du côté de la littérature étrangère que nous recommandez-vous ?
« Le Chant des revenants » de l’Américaine Jesmyn Ward (Belfond). Un roman tenu de bout en bout par une langue splendide. Dans le sud profond des États-Unis, on suit le destin tragique d’une famille métisse ravagée par la misère, la drogue et le racisme à l’encontre des noirs. Un texte qui vous met sous tension jusqu’à son dénouement final. Un auteur qui entretient un rapport très dense à ses personnages.

Y a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marquée ?
« Une longue nuit mexicaine » d’Isabelle Mayault (Gallimard) . À la mort de sa cousine au Mexique, un homme hérite d’une valise. Elle contient des milliers de négatifs photos de la guerre d’Espagne prises par Capa, Chim  et Taro.  C’est un roman-enquête qui mêle très habilement grande histoire et fiction.

Quel est le livre le plus emblématique de la librairie que vous défendez avec ferveur ?
Je voudrais vous en citer deux, un sombre et un lumineux. Commençons par le lumineux : « Don Segundo Sombra » de Ricardo Güiraldes ( Sillage). Un roman d’initiation entre un gaucho et un gamin. Une œuvre majeure de la littérature argentine  à la fois drôle et émouvante sur la figure du mentor.

Le plus sombre : «  La bouche pleine de terre » du Serbe Branimir Sćepanovicć (Tusitala). Un livre très déroutant, mais captivant. Un homme dans un train subit une véritable chasse à l’homme sans vraiment comprendre ce qu’il se passe, quels en sont les enjeux. Une imagination débordante au service d’un style saisissant. Un récit simple, tendu qui vous accapare l’esprit durablement.

Quel livre vous êtes-vous promis de lire ?
Je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas au bout de « La montagne magique » de Thomas Mann. Pourtant je lis de gros pavés et la couverture est belle. J’y reviens à chaque fois pour m’arrêter en cours. Mais je me promets d’y parvenir un jour.

Une brève de librairie :
Le paquet cadeau… nous libraires on s’en sort grâce à ça. Et dès que j’en fais un, je me demande à qui c’est offert, pour quelle circonstance ? Je m’invente des histoires. Un jour quelqu’un a acheté pour l’offrir un BLED, cet  incontournable des règles de grammaire. Au départ j’ai trouvé ça  assez bizarre comme cadeau. Et puis en y réfléchissant, je me suis dit que si c’était pour l’offrir à un migrant arrivé sur notre sol, c’est inestimable.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visiter d’autres librairies

Librairie L’Atelier
2 bis rue Jourdain
75020 Paris
01 45 44 98 81

 

 

 

 
 
partagez
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil