Leonor de Recondo
Sabine Wespieser
août 2017
224 p.  20 €
ebook avec DRM 13,99 €
 
 
 
Marie-Hélène Lafon
Buchet-Chastel
litt francaise
aout 2017
192 p.  15 €
ebook avec DRM 10,99 €
 
 
 


illustration Brigitte Lannaud Levy

Créée en 1985, cette librairie était à l’origine spécialisée en bande dessinée. Puis au fil du temps et de ses succès elle s’est généralisée pour offrir un pôle littérature générale étoffée.  Jean Claude Deteix, l’un de ses fidèles clients, grand lecteur, mais totalement néophyte du monde des livres, forme le projet  d’une reconversion professionnelle par la reprise de cette enseigne  en 2012. Après une immersion chez des confrères et deux années de formation avec son prédécesseur devenu  un ami, c’est en 2014, le jour de ses 6O ans qu’il prend les rênes de cette charmante librairie art-déco de la vieille ville de Montluçon.  Sans doute le plus beau cadeau d’anniversaire qu’il se soit jamais offert.

Quel roman nous recommandez-vous de lire en cette rentrée ?
« Point cardinal » de Léonor de Récondo (Sabine Wespiser), l’histoire d’un père de famille qui choisit de devenir femme. Un livre sans effet qui fait beaucoup d’effet. On découvre comment sa famille appréhende sa transformation. Un texte qui touche l’intime sans aucun voyeurisme. Et j’ai aussi beaucoup aimé  « Nos vies » de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel). Pour moi c’est le Raymond Depardon de la littérature. Auteur de la ruralité, dans ce texte qui reprend une de ses nouvelles, elle explore le monde d’une caissière de Franprix à Paris. De son écriture virtuose, elle creuse jusqu’à l’os, jusqu’à l’essentiel.

Du côté de la littérature étrangère, que  nous conseillez-vous ?
Un représentant de chez Gallimard me l’a fait découvrir avec son précédent roman « Le chagrin des vivants ». Avec « La salle de Bal » (Gallimard), j’ai retrouvé avec bonheur Anna Hope  qui nous propose à nouveau sur la base d’une réalité historique méconnue, une histoire d’une grande finesse. En 1911 dans le Yorshire une jeune femme se rebelle dans une filature et se retrouve internée en psychiatrie. C’est magnifique, mais très dur aussi. Puissant.

Y –a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marqué ?
« Dans la Forêt » de Jean Hegland (Gallmeister) . Dans un contexte post-apocalypse, deux sœurs et leur père, essaient de vivre coupés du monde au cœur d’une forêt. Un grand livre.

Quel fut selon vous le grand livre de l’été ?
Deux formats poche en folio me viennent à l’esprit : «  Le liseur de 6h27 » de Jean-Paul Didierlaurent et « En attendant Bojangle » d’Olivier Bourdeaut. Deux lectures très agréables.

Quel livre vous êtes-vous promis de lire ?
Un livre d’histoire qui a fait polémique, celui de Patrick Boucheron, « L’histoire mondiale de la France », une somme parue au Seuil.

Brève de librairie :
Un jour une dame me demande de façon assez péremptoire : « Je voudrais un livre de quelqu’un de connu ». J’avais le dernier ouvrage de Sylvie Vartan, je le lui ai donné, elle semblait satisfaite. Peu importait de qui il s’agissait.  Ce critère de choix m’a interpellé et en même temps je me dis que l’important c’est que les gens lisent, qu’ils en aient l’envie, le désir.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visitez d’autres librairies

Librairie le talon d’Achille
8 place Notre Dame

03100 Montluçon
04 70 28 34 61

 
 
partagez
partage par email